Des photos pour se voir au-delà de la maladie

Christelle qui es-tu ?

J’ai 48 ans, 2 enfants de 21 et 18 ans et je suis amoureuse de la vie sous toutes ses formes, et de la nature par-dessus tout depuis ma plus tendre enfance, où j’allais pêcher avec mon père et ramasser des myrtilles pour garnir les tartes ou les beignets de ma grand-mère.

Je suis hypersensible et beaucoup de personnes et de choses me touchent et m’émeuvent.

Je suis photographe de vies, de l’instant, et de l’émotion, du temps qui passe, d’un regard ou d’une rencontre, d’un voyage au cœur de ce que l’âme exprime ou cherche à exprimer.

Comment la photo est entrée dans ma vie ?

A 12 ans, dans la chambre noire du club photo de mon collège où le révélateur a comme par magie, mis en lumière les clichés de la sortie nature du matin.

Cette passion ne m’a jamais quittée depuis.

 

 

Mon travail avec les femmes atteintes de cancers féminins :

Il y a deux ans, j’ai pris contact avec une association de Tours, « Au sein des femmes », pour accompagner bénévolement 25 femmes atteintes de cancer, pour un périple à vélo de 500 km de Tours à St Brévin les Pins.

L’idée était de suivre à vélo ces femmes afin de leur offrir les images de leur périple jusqu’à la mer, comme un pied de nez à la maladie.

J’ai passé une semaine à les suivre, les écouter, à dormir à leur côté, à partager leur intimité et leur parcours de guerrière. Il est né des amitiés profondes, pas un jour ne passe sans que je pense à leur force, leur courage, et la chance que j’ai d’être en santé et en forme.

Les photos sont utilisées comme communication sur les salons et les campagnes de prévention de l’association, encore aujourd’hui.  Je les attends du 21 au 28 Septembre 2019 pour la 2eme édition à Annecy.

L’année passée, je suis retournée pour photographier 8 femmes, sélectionnées pour être tatouées après mastectomie auprès de tatoueurs bénévoles de Tours.

Depuis Juin, j’anime des ateliers auprès de l’association « Des elles pour vous » pour 8 femmes traitées pour des cancers du sein, où je mêle art-thérapie et photothérapie. C’est un temps où elles peuvent se déposer, ensemble, et s’offrir un temps où la photographie est utilisée comme support à l’émotionnel, où il est question de re-découvrir son diamant intérieur et de laisser l’émotion guider leurs pas.

La dernière séance se passe en nature, et je leur offre un temps de photographie pour elles comme un nouveau départ dans leurs vies, un témoignage d’un nouveau pas en avant, vers leur essence, leur priorité.

 

Qu’est ce que cela m’a apporté ?

Peut être le sentiment d’être enfin à ma place, et de me sentir utile pour apporter une partie de ma sensibilité au service de personnes qui en ont vraiment besoin.

Le cancer a emporté mon père à l’âge de 58 ans, et ma tante, 6 mois plus tard à l’âge de 56 ans, je sais à quel point la maladie isole…

Réunir ces femmes et leur permettre d’exprimer ce qu’elles ressentent est pour moi tellement important.

J’interviens également en maisons de retraite, auprès de jeunes en rupture scolaire, et je suis bénévole aux restos du cœur où je prépare une exposition pour Septembre avec les hébergés.

Ma motivation du cœur est de mettre la lumière sur ceux qui n’ont pas l’habitude d’être mis en valeur.

 

Quel message faire passer à mes lecteurs ?

Que rien ne me touche plus que de voir les personnes que je photographie se relier à leur être, dans la douceur, et que ce que je propose n’est autre qu’un temps pour soi m’aime.

Contact : http://galand.photo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 7904 to the field below: