La jeunesse sang-age

Oui je sais ce jeu de mode est pourri mais attention on parle d’un sujet sérieux : le don du sang.

Bonjour Emeline, comment t’es tu engagée si jeune pour le don du sang ? En quoi consiste ton engagement ?

Il y a bientôt deux ans je me suis rendu à un don du sang au gymnase de Cruseilles et j’y ai vu une affiche expliquant le rôle de l’Amicale des donneurs de sang de Cruseilles et indiquant être à la recherche de nouvelles recrues.

J’ai toujours vu mes parents donner leur sang, et pour moi ça semblait évident qu’à mes 18 ans je commence également à donner mon sang. Mais au-delà de l’aspect du simple don, je trouvais intéressante l’idée de pouvoir être investie également d’une autre façon. D’autant qu’une personne dans mon entourage bénéficie de transfusion de poches de sang régulièrement, c’était pour moi une raison de plus de m’investir.

C’est comme ça que j’ai intégré l’Amicale, en début d’année 2017. J’ai alors commencé à créer des événements facebook et faire un peu de « pub » à propos des dons se déroulant à Cruseilles. Mon rôle, c’était surtout la communication.

Depuis le mois de mai 2018 j’occupe le poste de secrétaire, que je partage pour la première année avec le secrétaire de ces dernières années, au vue de mes différents voyages et de la charge de travail que cela demande.

Pour vous donner un exemple de ce qu’on peut être amené à faire : au mois de Septembre nous avons envoyé un mail aux établissements scolaires de la communauté de commune pour leur proposer une intervention auprès de leurs élèves afin de les sensibiliser au don du sang.

Qu’est ce que ta participation pour cette cause t’apporte ? Est-ce qu’il y a des côté plus difficiles ou frustrants ?

Le fait d’être investie pour le don de sang me permet de me sentir davantage utile pour toutes ces personnes malades, nécessitants des traitements sanguins lourds et dont la seule solution est l’injection de poches.

Ce qui est frustrant c’est de voir que le don du sang est la seule option pour soigner de nombreuses maladies (jusqu’alors, les essais de sang artificiel n’ont pas été concluants) mais que l’Etat ne réalise aucune campagne de sensibilisation pour ça. On voit tous les jours des images trashs contre l’alcool au volant à la télé, mais jamais de campagne d’information pour le don du sang.

Doit-on rappeler que l’on consomme chaque année plus de 90 millions de poches mais qu’il en faudrait 300 millions pour couvrir les besoins de la planète ?

Quels sont tes projets actuels ?

Actuellement je suis en Australie pour les 6 prochains mois. Je veux vraiment progresser en anglais et profiter d’être ici pour voyager un peu !

As-tu un dernier message pour nos lecteurs ?

Donnez donnez donnez !

C’est vraiment important, ça ne prend pas longtemps et ça permet réellement de sauver des vies. Beaucoup de collectes sont organisées, il y en a forcément près de chez vous. Tout le monde doit se sentir concerné !

Vous pouvez retrouver les différents lieux et dates des collectes en suivant ce lien https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte

En complément du récit d’Emeline, voici le portrait d’une receveuse qui a souhaité rester anonyme :

Pouvez-vous nous dire dans quel contexte devez-vous recevoir des transfusions sanguines régulières?

Il y a quelques années, j’ai été diagnostiqué anémique réfractaire. Nous n’avons jamais connu la raison de cette maladie, mais depuis je dois bénéficier de transfusions régulières. Il n’y a pas de traitement et mon taux de globule rouge chute régulièrement, ce qui entraine une grande fatigue. Grâce aux transfusions, je peux continuer à mener une vie presque normale.

Avez-vous tenté de convaincre vos proches de faire des dons de sang ?

Non car je suis de nature discrète et je préfère parler le moins possible de ce problème de santé. Mais plusieurs proches donnent régulièrement leurs sang.

Avez-vous un message à faire passer ?

Oui, donnez donnez tant que vous êtes jeunes et en bonne santé.

On se dit qu’on ne tombera jamais malade, qu’on en aura pas besoin et puis ça nous arrive. Je regrette tellement de ne jamais avoir donné mon sang quand je le pouvais… Donnez c’est donner la vie !

Prochaine collecte Cruseilloise : Jeudi 28 février 16h à 19h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty + = sixty five